Miracle

  • Conception

    Anne Lopez et François Lopez

  • Chorégraphie

    Anne Lopez

  • Musique

    François Lopez

  • Interprétation

    Julien Martinez Gaspard Guilbert Killian Madeleine Alessandro Sabatini Eric Stieffatre Diane Peltier Eloïse Deschemin Silvia Di Rienzo et les danseurs amateurs de chaque ville

  • Musiciens

    François Lopez (direction et piano) Takumi Fukushima (violon) Frederic Tari (violon) Patrice Soletti (guitare) Franck Bataillé (batterie) et les chanteurs amateurs de chaque ville

  • Décors

    Claudine Bertomeu

  • Lumières

    Mica Dez

  • Vidéo

    François Lopez

  • Son

    Pierre Vandewaeter

  • Co-productions et accueils en résidence

    Théâtre de l'Archipel scène nationale Perpignan, Théâtre de Nîmes

  • Soutenu par

    DRAC Languedoc Roussillon, Région Languedoc Roussillon, Département de l'Hérault, Ville de Montpellier

  • Durée

    1h

  • Presse

  • L’est Républicain Le Pays
  • Midi Libre Montpellier
  • Midi Libre
  • Le travailleur catalan
  • Medias

  • Images
Dernière représentation
2 Juin 2017 - La Tuilerie à Bédarieux (34)
31 Janvier 2015 - Belfort, Le Granit scène nationale
21 et 22 Février 2014 - Théâtre de Villeneuve-lès-Maguelone
16 Mai 2013 - Théâtre de L'Archipel scène nationale Perpignan
14 Mai 2013 - Théâtre de Nîmes

Miracle, une pièce chorégraphique et musicale qui propose de faire avec le public, l’expérience sensible du miracle. La danse ne représente pas, elle met en acte.

Pour lancer le projet de notre 14ème pièce, nous voulions faire quelque chose de grand, d’important qui parlerait de tout ce qui est essentiel dans notre aventure de compagnie depuis ses débuts en 1998.
La rencontre, la dimension d’altérité dans des dispositifs expérimentaux, la transversalité, l’activité émotionnelle, le réel, l’humour, l’empathie.
Nous avons voulu faire une pièce qui nous ressemble, qui rassemble, où chacun de nous aurait l’espace et le temps de trouver sa liberté.

Pour cela il nous fallait une distribution exceptionnelle, faite de l’équipe de la compagnie complétée par de nouveaux artistes et un groupe d’amateurs chanteurs et danseurs. Nous voulions une grande équipe rassemblant des gens d’horizons et de corps différents, avec des idées sur la danse différentes, des âges différents, un groupe qui serait une petite part du monde.
Les amateurs, qui rejoindront les interprètes professionnels, seront des gens qui n’auront jamais eu d’expérience de la scène.
Ce travail avec les amateurs nous amène à rencontrer une nouvelle équipe à chaque date, constituée par les habitants de la ville d’accueil, pour fabriquer un miracle.

Ce récit jubilo-chorégraphique et musical s’inspire librement du film Miracle à Milan de Vittorio de Sica et Cesare Zavattini. C’est un film optimiste, plein de vie, de poésie et d’humour. Il met en relief l’humanisme mais aussi les travers de l’humain. Le miracle est toujours possible, dans la lutte desforts et des faibles, grâce à la solidarité: ces pauvres sont tous ensemble en accord avec la logique de l’irréel et du magique.
Dans la pièce, on retrouve les personnages du film au travers des valeurs qu’ils véhiculent, chacun incarnant tour à tour une idée du partage et de la générosité mais aussi de la trahison et de la domination. Sur un ton d’abord burlesque et foisonnant, la pièce se densifie, la danse s’épure.

La musique composée par François Lopez, soutient magistralement le récit chorégraphique de cette fresque humaine. Elle est interprétée en direct par les 5 musiciens de la compagnie et les 15 chanteurs amateurs du lieu d’accueil de la pièce.

Comme un dialogue, la danse et la musique se répondent. Sur scène, les danseurs se mélangent, on ne sait plus qui est qui, l’idée est de ne plus faire la différence entre amateur et professionnel, mais de se retrouver face à un groupe qui nous transmet une irrésistible envie de les rejoindre sur le plateau. La même fusion se produit entre les musiciens et le chœur amateur, sur scène tous dansent d’un seul corps et jouent d’une seule voix.

Dans une volonté chaque fois renouvelée, notre démarche artistique est faite de la vie du monde qui nous entoure, nous engageons sans concessions notre regard et notre détermination en direction de tous.

C’est un projet libéré des aprioris de la danse contemporaine, qui laisse la place à l’impensable, au paradoxe, et à la liberté d’une vision décalée.